Chargement du lecteur...

Culture

L'autre visite

Le cabinet doré

Marie-Antoinette n'aimait pas le protocole. Elle préférait se réfugier dans les espaces privés des petits appartements pour jouer de la harpe ou se ménager des moments d'intimité. Amatrice de beaux-arts et de ce qu'aujourd'hui on nommerait le " design " elle a placé sous sa protection l'ébéniste Riesener qui a conçu les meubles du Cabinet doré. Initialement prévu pour une maison du hameau de Trianon, le bureau, ou table à écrire est un meuble très raffiné en bois précieux et bronze doré. A l'illogisme et aux débordements rocailles du style Louis XV s'est substitué un goût pour les formes droites et un équilibre hérité de l'Antiquité. Un néoclassicisme où les citations au passé restent discrètes, combinées à des motifs floraux ou bucoliques. Vivant dans son boudoir comme une simple bourgeoise, la reine a marqué de sa forte présence cette pièce aux tons verts. C'est ici qu'elle était la plus authentique, en bonne compagnie, sans avoir à jouer ni à la reine ni à la fermière. On l'imagine, songeuse, assise à son bureau ... s'il pouvait suffire d'y prendre place un instant pour connaître les pensées de cette femme d'exception... Bureau de Marie-Antoinette 1783 Ebéniste Jean-Henri Riesener Petits Appartements de la Reine

Publié le 5 février 2020

À voir jusqu'au 11 mars 2025

00 : 02 : 00

Tous publics